NATURE et PATRIMOINE

Lundi - Sem. 42 1 4 Oct. Juste @Pleine lune

Journée Chrétiens d’Orient à Marseille.

Samedi  11 janvier 2020

Nous commencerons nos visites par l’église de la Dormition de la Mère de Dieu. Marseille peut s’enorgueillir de posséder dans son patrimoine architectural un élégant édifice religieux du début du 19ème siècle dont la première originalité est de présenter une collection importante d’icônes uniques pour la ville. Près de quarante icônes du 18ème siècle au 20ème siècle sont rassemblées dans l'église ; un grand nombre d'entre elles sont originaires de Russie. L’ensemble du lieu de culte témoigne de l’histoire du passé économique de la Ville lors de son entrée dans la «révolution industrielle», ainsi que d’une intégration communautaire parfaitement réussie grâce à un mariage des cultures opéré en profondeur.   

En fin de matinée, nous rejoindrons l'église Saint-Nicolas de Myre. C’est la plus ancienne église orientale de Marseille et de France, elle est, depuis son inauguration en 1822, le témoin de l'immigration orientale à Marseille et a deux originalités, son architecture avec son agencement et son décor oriental mais également, dès son origine , son bi-ritualisme alternant des offices dans le rite de l'Église grecque-catholique melkite (rite byzantin) principalement en arabe et des offices en rite romain. Les trois langues utilisées selon les offices, l'assistance et l'officiant sont l'arabe, le grec et le français ; elle se caractérise toujours par son ouverture et son rôle de médiateur entre chrétiens de rite oriental et ceux de rite romain.

 

Après le déjeuner libre nous rejoignons le Prado pour visiter l’église arménienne apostolique de Marseille. Marseille a toujours eu des relations privilégiées avec le peuple arménien, qui lui ouvrit les portes de l’Orient, et même de l’Extrême-Orient, avant, pendant et après les Croisades. Le chevalier Vahan Khorassandjian, anobli par le roi des Belges, mit à la disposition de ses compatriotes et coreligionnaires de Marseille un terrain qu’il possédait au 339 avenue du Prado. Il leur céda ses droits de propriété par amitié pour le diacre Malakian, père du réalisateur Henri Verneuil.

La construction fut confiée à l’architecte Aram Tahtadjyan. Celui-ci dressa  les plans de la cathédrale en reprenant les traits essentiels des églises arméniennes. Il s’inspira surtout de la première basilique de la chrétienté, Sainte-Edchmiadzin (érigée en 303), résidence du Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens. La cathédrale arménienne de Marseille se détache par l’originalité de son style dans le paysage des églises de la ville.

 

 

 

 

 

RENDEZ-VOUS : 9h devant Darty, aux Paluds, au niveau de l’arrêt de bus et 10mn plus tard au pin vert.

 

TARIF JOURNEE : 50€

(Incluant le transport en autocar, les offrandes aux différentes églises,  le guidage journée par Mme

BANDE ANNONCES

  • image
Previous Next

PLANNING

Rejoignez nous sur facebook

Aller au haut