Vendredi - Sem. 48 2 7 Nov. Sévrin KGibbeuse croissante

         Journée insolite !

  • Noël au couvent, sa crèche et ses 13 desserts »

Le jeudi 17 décembre 2020

RENDEZ-VOUS : 8h (à confirmer) devant

Darty, aux Paluds, au niveau de l’arrêt de bus et 10mn plus tard au pin vert.

Nous rejoindrons le village de Seillans A quelques kilomètres de Fayence, Seillans a tout du village provençal typique : ses maisons étagées à flanc de colline, ses ruelles pavées,ses passages voutés et ses placettes

 où chantent les fontaines, son climat ensoleillé et ses paysages de vignes et d'oliviers. Nous irons visiter la chapelle Notre Dame de l’Ormeau. Nichée dans son écrin de verdure en contrebas du village, cette chapelle du XIIe siècle recèle bien des trésors : cippe romain, fragment de chancel paléochrétien, chaire sculptée du XVIIe siècle, exvotos, statue de ND, et surtout son retable baroque du XVIe siècle.

Nous rejoindrons le village de Fayence. Perché à flanc de colline, entre mer et montagne, encadré de paysages provençaux pittoresques, Fayence fait partie des villages perchés de l’arrière pays qui mérite un détour. Déjeuner à Fayence.

Après le déjeuner, nous participerons à un après-midi placé sous le signe de la magie de Noël. Présentation et dégustation des 13 desserts de Noël, stands d’artisans d’art, exposition de la crèche animée d’André Philip reproduisant un village provençal (métiers anciens, marché, école, moulins à vent, camps de buscatiers, forgeron…)

Les treize desserts, présentés à la fin du gros souper servi lors de la veillée de la fête de Noël font partie de la tradition provençale, tradition ancienne pour ce qui est des desserts et assez jeune en ce qui concerne le nombre treize ; En fonction

des régions, des cantons, des villes et même des familles, la composition varie. La première mention des treize desserts n'apparaît qu'en 1925. Dans un numéro spécial de Noël du journal La Pignato, un écrivain d'Aubagne, le docteur Joseph Fallen, majoral du Félibrige, affirme : « Voici une quantité de friandises, de gourmandises, les treize desserts : il en faut treize, oui treize, pas plus si vous voulez, mais pas un de moins »5. Les treize desserts : pompe à l'huile, fougasse, noix, noisettes, nougat blanc, fruits confits, pommes, poires, oranges, raisins frais, vin cuit, dattes, pâte de fruits

 

TARIF JOURNEE (18 participants) : 89 €

Le prix comprend : le transport en autocar de grand tourisme, les visites guidées mentionnées ci-dessus par les membres des offices de tourisme, le déjeuner 3 plats, boissons incluses (1/4 vin et café), le supplément dégustation des treize desserts

Association Nature et Patrimoine 1528 chemin du Clauvier 13360 Roquevaire /Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Affiliée à la fédération « Génération Mouvement » 60 rue de Londres 75008 Paris

Immatriculation opérateur de voyages : IM075100069 ARCP : GROUPAMA Paris Val de Loire

 

LE 19 NOVEMBRE 2020   

 

Agde,

à la découverte du bateau

la Jeanne Elisabeth                           limite des inscriptions 

                                                                                                                                                        le 18 octobre 

 

RENDEZ-VOUS : 7h (à confirmer)  devant Darty, aux Paluds, au niveau de l’arrêt de bus et 10mn plus tard au pin vert.

Nous rejoindrons Agde pour visiter l’exposition temporaire du musée de l’Ephèbe consacrée à l’extraordinaire histoire du bateau la Jeanne Elisabeth. Ce navire de commerce suédois parti de Stockholm, passa par la région bordelaise, Lisbonne et Cadix avant de couler au large de Palavas le 14 novembre 1755. À son bord, des marchandises provenant des quatre coins du monde... et dissimulé dans des sacs de blé, un trésor de 24 360 pièces d’argent, battues en Amérique du Sud.

Outils, instruments de navigation, armes, marchandises, effets personnels, documents d’archives... à travers la présentation de plusieurs centaines d’objets, l’exposition vous invite à remonter le fil de l’enquête et à vous mettre dans les pas des archéologues et historiens. Elle vous emmènera à la découverte des origines du navire et de ses marchandises, de la vie à son bord, de son naufrage, de son pillage suivi de l’intervention des douaniers et de la campagne de fouilles qui ont permis, ces dix dernières années, de retrouver l’épave et ses collections exceptionnelles.

Le contexte géopolitique et économique vous plongera dans l’Europe du XVIIIème siècle, à la veille de la guerre de Sept Ans, premier grand conflit mondialisé de l’histoire entre la France et l’Angleterre et leurs alliés respectifs. Connu par les archives, le naufrage de la Jeanne-Elisabeth a longtemps retenu l’attention des chercheurs qui souhaitaient en retrouver l’épave jusqu’à ce qu’en 2006 des pilleurs découvrent le site et le mettent au saccage. Vite réprimée, cette action clandestine a finalement débouché sur une fouille méthodique conduite par le Drassm.

L’étude a livré des objets, du bord ou de la cargaison, exceptionnellement bien conservés. La coque atteste quant à elle de plusieurs traditions de construction navale, signe que les charpentiers du chantier de Wolgast, sur les rives sud de la Mer Baltique, synthétisaient harmonieusement les connaissances des constructeurs hollandais, anglais et français. Armé par un équipage de dix marins suédois, âgés de 16 à 35 ans, le navire fut lancé en 1754, un an seulement avant son naufrage. L’extrême intérêt de la collection archéologique mise au jour comme la diversité des passerelles jetées vers des fonds d’archives tant français qu’étrangers font de la Jeanne-Elisabeth un site emblématique du littoral languedocien. Après le déjeuner coquillages à la Ferme Marine nous reprendrons la route pour retourner à Aubagne (visite possible selon l’horaire)

TARIF JOURNEE (BASE DE 30 participants) : 89 € 

Le prix comprend : le transport en autocar de grand tourisme, la visite guidée de l’exposition mentionnée ci-dessus, le déjeuner buffet de coquillages et poisson grillé, vin et café inclus, l'encadrement Nature et Patrimoine

Association Nature et Patrimoine  1528 chemin du Clauvier 13360 Roquevaire /Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Affiliée à la fédération « Génération Mouvement » 60 rue de Londres 75008 Paris

Immatriculation opérateur de voyages : IM075100069  ARCP : GROUPAMA Paris Val de Loire

 

 

FIN D’ANNÉE FÉÉRIQUE EN OMBRIE

7  jours  / 6 nuits  

Du 28 décembre 2020 au 3 janvier 2021

Séjour organisé dans le cadre de l’Umbria Jazz Winter qui a lieu à Orvieto

A mi-chemin entre Rome et Florence, Orvieto trône sur un rocher de tuf volcanique. La ville peut s'enorgueillir de posséder l'une des plus belles cathédrales d'Italie et un vin réputé. Orvieto est également l'une des capitales du slow food, mouvement qui prône le bien manger à base de produits du terroir. Bref, Orvieto est une halte hautement recommandable.

Enfin, les amateurs de jazz trouveront leur bonheur en passant le réveillon du Nouvel An à Orvieto pour assister à l’Umbria Jazz Winter. Du 28 décembre au 1er janvier, des dizaines d'événements animent le centre historique, avec plus de 30 jazz-bands et plus de 150 artistes internationaux. Musique non-stop de midi à tard dans la nuit, jam-sessions et événements où le jazz rencontre l’œno-gastronomie battent le tempo du Noël jazzy ombrien. Les moments forts sont le concert de gospel après la messe du Nouvel An, l'après-midi dans le Duomo, et le dîner du Grand Réveillon de fin d'année avec des concerts avant et après minuit.

Ce programme n’est pas définitif car le programme du festival de Jazz n’est pas encore connu à ce jour et l’ordre des visites pourra être inversé.

Lundi 28 décembre 2020 : AUBAGNE-ROME-GUBBIO

Départ tôt en direction de l’Italie. Déjeuner libre en cours de route. Arrivée à Gubbio. Dominée par la haute silhouette du palazzo dei Consoli, la ville de Gubbio semble tout droit sortie du Moyen Âge avec son dédale de ruelles et d'escaliers. Temps libre pour balader dans la vielle ville et profiter des animations de Noel.  Installation à l’hôtel.  Dîner et logement. Le soir nous pourrons découvrir le sapin de Noël de Gubbio. Né de l'initiative de bénévoles en 1981, il est

depuis 1991 considéré par le Guinness World Records comme le plus grand du monde avec une hauteur maximale de 750 mètres et une largeur de 450 mètres. Il s'agit en fait d'une structure basée sur près de 1.000 points lumineux de couleurs différentes (reliés par 8.500 mètres de câbles électriques) formant la silhouette d'un sapin, sur la colline Ingino dominant le village.

Mardi 29 décembre : ASSISE - ORVIETO

Petit déjeuner et départ vers Assise  (1H). Bâtie en pierre rose, la cité du silence et des oiseaux, est joliment étalée en éventail sur les pentes du Mont Subasio. Visite guidée de la ville aux ruelles caractéristiques bordées de façades anciennes : la Basilique St-Francesco qui réunit les œuvres des maîtres Giotto et Cimabue, le Dôme, l’Eglise Ste Claire, où se trouve le crucifix miraculeux qui, selon la tradition, s’adressa à saint François pour lui révéler sa vocation. L’église Santa Maria degli Angeli, présente pour Noel une belle exposition de crèches du monde entier, avec des lumières et des arbres de Noël Déjeuner en cours de journée. Départ vers Orvieto (1h30).  Jadis important centre étrusque, puis place forte papale, Orvieto, juchée sur son socle de tuf volcanique, est aujourd'hui une agréable cité, riche en monuments, placée dans un site des plus attrayants. La ville haute, en particulier, parcourue par le corso Cavour, est un de ces lieux où il fait bon s'abandonner au moment présent, pourquoi pas dans une énotéca, devant un petit verre d'Orvieto, le vin blanc local, à la fois sec et bouqueté ? Installation dans votre maison d’hôtes pour 4 nuits. ; Diner et logement

Mercredi 30 décembre : ORVIETO - CIVITA DI BAGNOREGIO

Nous découvrirons l’histoire étrusque  d’Orvieto avec la visite de la nécropole Crocifisso di tufo et Le Pozzo di San Patrizio a été construit par l'architecte-ingénieur Antonio da Sangallo le Jeune de Florence, entre 1527 et 1537, à la demande du pape Clément VII, qui avait trouvé refuge à Orvieto durant le sac de Rome en 1527 par Charles Quint et craignant pour l'approvisionnement en eau de la ville en cas d'un siège. Le puits a été complété en 1537 sous le pontificat du pape Paul III. L’escalier en double spirale permettait à des mules de descendre dans le puits en sens unique. Après le déjeuner départ vers Civita di Bagnoregio (30mn). Le village est situé au sommet d’un piton rocheux, surplombant une vaste gorge qui est constamment érodée à cause de deux ruisseaux dans les vallées en contrebas et par l’action de la pluie et du vent. Cette cité vieille de 2500 ans est sous la menace constante de destruction tandis que ses bords chutent, laissant les bâtiments construits sur le plateau s’effriter. Civita di Bagnoregio est en fait deux villages. Civita est sur une colline accessible seulement par une longue passerelle en pierre qui débute à la fin de la route de la ville voisine de Bagnoregio. Autrefois, Civita était la plus grande des deux communautés et Bagnoregio le « village satellite ». Aujourd’hui, Civita compte seulement 6 résidents à l’année déterminés à garder ce petit fragment de roche vivant et animé. Pendant la saison touristique le village grouille de visiteurs d’un jour. Mais en décembre … même si le soleil n’est pas au rendez-vous l’ambiance est magique !!

Retour à Orvieto Diner et logement. Participation libre au festival de Jazz.

 Vous aurez aussi la possibilité de rester à Orvieto pour participer aux animations de l’Umbria Jazz Winter.

 Jeudi 31 décembre : ORVIETO

La matinée sera consacrée à la visite de la cité d’Orvieto.  La ville est célèbre pour sa façade recouverte de mosaïques et la chapelle San Brizio qui abrite des fresques de Fra Angelico (voûtes) et de Luca Signorelli (voûtes et murs). Elle possède également un musée, le Museo dell'Opera del Duomo, hébergé dans le Palazzo Soliano, qui accueille notamment L'Annonciation (1603-1608) de Francesco Mochi, sculpteur baroque.  Déjeuner libre et après midi libre pour une visite personnelle (le musée archéologique …) ou pour assister aux animations de l’Umbria Jazz Winter. Dîner de Réveillon (sous réserve de disponibilité).

Vendredi 1er janvier 2021 : ORVIETO - PITIGLIANO

Matinée détente, pour retrouver l’ambiance festive dans les rues d’Orvieto et assister au concert de gospel dans la cathédrale. Après le déjeuner libre nous partirons vers Pitigliano (50mn) afin de découvrir ce beau village dans les lumières du soir. Pitigliano, construit sur du tuf, peu touristique qui plus est, ce qui le rend exceptionnel ! Dépaysement temporel garanti quand on se balade à travers ses ruelles à la tombée de la nuit. Retour à Orvieto. Dîner et Logement.

Samedi 2 janvier 2021 : BOMARZO – VILLA LANTA - BOLSENA

Départ vers Bomarzo (1H) Les jardins de Bomarzo, aussi appelés le Parc des Monstres (Parco dei Mostri) vont vous transporter 500 ans en arrière ! La petite ville de Bomarzo accueille un complexe monumental unique de sculptures géantes datant du 16ème siècle. Le parc aménagé en 1552 est le seul dans ce genre. La légende dit que Pier Francesco Orsini, un homme noble qui a gouverné la région et qui était propriétaire du parc, a ordonné la création de cet étrange parc en hommage à sa femme. Un célèbre architecte, Pirro Ligorio a conçu toutes les créatures magiques et les monuments qui se trouvent dans le parc. Chacun d’entre eux sont sculptés dans la pierre. Mais après la mort de Pier Francesco Orsini, le parc a été oublié pendant 400 ans, jusqu’à ce que, en 1954, Giovanni Bettini achète le terrain et restaure les statues à leur ancienne gloire. Au cours de ces années, la nature a suivi son cours et a fusionné avec les monuments, en ajoutant plus de mystère. Déjeuner en cours de journée. L’après midi nous rejoindrons la Villa Lante dont les origines remontent probablement au 14ème siècle. Elle servait de pavillon de chasse et en 1568, après avoir remporté un procès contre l'évêché de Viterbe, la villa entre dans les possessions du cardinal Giovan Francesco Gambara. Ensuite, l'architecte Vignola a réalisé le projet. Il a prévu la transformation du pavillon de chasse, avec un parc attenant, en villa du XVIe siècle lui donnant sa physionomie finale. L'autre personnage clé pour la construction de la Villa Lante était l'architecte et ingénieur hydraulique Tommaso Ghinucci da Siena qui, après avoir terminé la Villa d'Este à Tivoli, s'est consacré à la Villa Lante pendant environ une décennie (1571 - 1581). Il était responsable des plans d'eau et probablement de certaines sculptures.

En fin de journée nous rejoindrons Bolsena. Face au plus grand lac volcanique d'Italie, l'ancienne Volsinies étrusque accueille nombre de visiteurs le long des rives ombragées, et sur sa plage. Sur une petite hauteur, la ville ancienne serre ses petites maisons de couleur sombre. C'est dans l'église Sainte Christine qu'eut lieu le miracle qui est à l'origine de la Fête-Dieu. Dîner et logement.

Dimanche 3 janvier 2021 : BOLSENA -MARSEILLE

Nous quitterons Bolsena en direction de la cote tyrrhénienne. Après le déjeuner  nous continuons notre route vers la France.

Tarif  indicatif* (base 15 participants) :1410 € 

Comprenant :

  • Le transport en autocar classe ****
  • L’hébergement en hôtels 4**** et chambres d’hôtes à Orvieto, centre ville, petit déjeuner inclus
  • Les dîners et déjeuners mentionnés sur le programme (4 déjeuners et 5 dîners)
  • Le guidage par une guide conférencière du J1 après midi au J 6 inclus.
  • L’accompagnement et l’encadrement Nature et Patrimoine
  • La réservation et l’entrée à la basilique st François d’Assise
  • L’assurance assistance rapatriement et l’assurance annulation (minimum de 10 participants)

Ne comprenant pas :

  • Tout ce qui n’est pas mentionné dans « le comprenant ».
  • Les diners et déjeuners mentionnés libres £, les entrées des monuments visités
  • Le diner du 31 décembre.
  • Les entrées aux monuments et aux différents concerts
  • Le supplément lié à un nombre de participants inférieur à 14 :
    • de 10 à 13 participants : + 105€

*Tarif  indicatif : Le voyage est prévu en autocar de grand tourisme 4**** mais si vous souhaitez prendre un vol Marseille Rome : ± 200€ pour le vol A/R avec bagages et ± 250 € pour un trajet hôtel-aéroport (par véhicule pour 4 personnes)

POUR VOUS INSCRIRE : WWW.NATURE-ET-PATRIMOINE.FR

ET TEL  0783131325

 

 

 

 

  

  L’IRAN  ET

LES  IRANIENS

     À PARIS

3 jours / 2 nuits

Du 29 au 31 octobre 2020

Du fait de son Histoire mouvementée, l’Iran a connu, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, d’importantes vagues d’émigration facilitées par la révolution des transports et qui ont peu à peu donné naissance à une vaste diaspora iranienne organisée économiquement et socialement dans les cinq continents. Ces “Iraniens de l’étranger” ont peu à peu contribué à l’émergence de nouvelles dynamiques et échanges entre leur pays d’accueil et leur patrie d’origine, selon un jeux d’influences croisées Pour résumer ce séjour nous laissons la parole à la restauratrice iranienne qui va nous recevoir « Nous avons reconstitué un petit Iran avec ses paysages, sa musique, son histoire et nous préparons les plats de toutes nos régions qui sont nombreux et variés que vous pouvez déguster à volonté. Lors de votre passage chez nous, nous vous ferons visiter l’Iran sans payer votre billet d’avion ! » Et nous espérons que ce séjour vous donnera envie de voir ce pays magnifique et très attachant !!!!

JOURNÉE 1 : PARIS - LE LOUVRE

Départ du TGV Marseille gare St- Charles à 5h56. Arrivée à Paris gare de Lyon à 9h21.

Après avoir laissé les bagages à notre hôtel et nous rejoindrons le musée du Louvre. Chaque passage dans la capitale mérite une visite du Louvre, tant le plus grand musée de Paris recèle de trésors. Il rassemble des œuvres de l’art occidental du Moyen Âge à 1848, des civilisations antiques orientales, égyptiennes, grecques, étrusques, romaines, des arts graphiques et des arts de l’Islam. De salle en salle, l’ancien palais royal dévoile ses chefs-d’œuvre. Avec Barbara Lepêcheux nous visiterons les collections d’art iranien antique du département des Antiquités orientales. Elle présentera des objets provenant de la Perse.

Le musée assyrien du Louvre, fondé en 1847 et alors rattaché au « département des Antiques », est le premier au monde consacré aux antiquités orientales. À sa création, il exposait 37 bas-reliefs rapportés de Khorsabad par le consul de France à Mossoul, Paul-Émile Botta. Le département des Antiquités Orientales à proprement parler fut créé en 1881. Les collections s'enrichirent grâce aux fouilles menées par les archéologues français dans tout le Proche et le Moyen-Orient, notamment sur le site de Suse. Des acquisitions et des dons vinrent également compléter les séries archéologiques du département. Aujourd’hui, les collections s'agrandissent essentiellement par des conventions de partenariat signées avec les pays où se trouvent les sites fouillés et qui prennent la forme de dépôts.

Depuis le Néolithique, de nombreuses civilisations se sont succédé dans cette région, où l'on voit notamment apparaître une administration politique, militaire et religieuse. Après le déjeuner libre nous continuerons la visite des collections d’art iranien à la période islamique. Ce département regroupe plusieurs objets remarquables de l'art islamique. Fin de la visite guidée vers 17H. Retour à l’hôtel. Dîner à l’hôtel et logement.                              HOTEL MERCURE 3***   GARE DE LYON

JOURNÉE 2 : PARIS – CENTRES CULTURELS

Après le petit déjeuner nous rejoindrons le centre culturel zoroastrien situé avenue de Montespan. La communauté zoroastrienne de Paris représente un cas tout à fait exemplaire, tant en raison du petit nombre qui l’a toujours caractérisée que du profond renouvellement de sa composante principale depuis sa création, à la fin du XIXe siècle, jusqu’à nos jours. Nous irons déjeuner dans un célèbre restaurant iranien. Cela vous permettra de découvrir ou retrouver la cuisine iranienne présentée par le restaurateur.  Après le déjeuner, voulez-vous prendre un thé à la cardamome dans une maison de thé en plein cœur d’Ispahan ? Et bien cela sera possible au centre culturel Pouya, installé Quai de Jemmapes sur les bords du Canal Saint-Martin ! Depuis 25 ans, le Centre Pouya s’attache à faire connaître la culture iranienne en mettant en avant des traditions et des artistes, passés ou présents. Les murs sont décorés de photographies, d’œuvres d’art et d’instruments de musiques. Les étagères sont remplies de livres que l’on peut emprunter (la plupart sont écrits en persan !), et des citations du poète Rûmî, mystique persan du XIIIème siècle sont calligraphiées sur les murs. On s’installe sur les banquettes, confortablement appuyé contre des coussins brodés de motifs persans. Ici tout le mobilier vient d’Iran, depuis les tabourets en bois ouvragés, jusqu’aux tables en fer forgé, et bien sûr les tapis persans. Autour d’un thé et d’une pâtisserie nous pourrons rencontrer un musicien ou un artiste iranien.  Nous terminerons notre après-midi rue des Entrepreneurs surnommée « La Petite Téhéran ». Vous découvrirez de nombreuses boutiques qui font vivre l’âme de la Perse à Paris ! Vous pourrez gouter et acheter des produits typiques comme les fameuses petites figues jaunes iraniennes séchées (coupées en morceaux avec un peu de fromage blanc et de miel, un régal…) ou pour l’apéro les mélanges de graines et fruits secs et les bocaux d’ail confit, qui ont un petit goût frais et croquant (rien à voir avec de l’ail cru, rassurez-vous) . Vous découvrirez le pain barbari (pain traditionnel iranien) qui sort tout chaud des fourneaux de l’épicerie Sepide tous les jours à partir de 16h. Nous nous retrouverons le soir dans un restaurant iranien ; le dîner nous permettra de découvrir toutes les facettes de la cuisine iranienne : buffet à volonté pour présenter toutes les région d’Iran de l’est à l’oust et de nord au sud. La restauratrice ne vient pas de « la restauration » et cela se sent, elle fait les choses avec cœur, veut que vous vous sentiez bien, vous explique les plats et la manière de les manger. C’est la passion des choses bien faites qui la meut. Ainsi se terminera nos deux jours iraniens à Paris ! Vous pourrez continuer ce séjour chez vous à travers les recettes de cuisine qui vous seront remises et en utilisant les bons produits que vous aurez acheté dans les boutiques iraniennes. Retour et logement à l’hôtel Mercure.

JOURNÉE 3 : PARIS – MUSÉE JACQUEMART ANDRÉ

Après le petit déjeuner nous laisserons les bagages à la consigne de l’hôtel et nous partirons vers le Bd Haussmann pour la visite guidée du Musée Jacquemart André. Propriété de l'Institut de France, il présente, dans un magnifique hôtel particulier du Second Empire, des collections d'œuvres d'art dignes des plus grands musées. Souvent comparé à la Frick Collection de New-York, il a gardé toute l'atmosphère d'une grande demeure, ce qui en fait un lieu unique à Paris. Cet Hôtel offre la découverte d'espaces habités au XIXe siècle : salons d'apparat, escalier monumental, jardin d'hiver, appartements privés...  Edouard André, collectionneur du XIXe siècle, et son épouse Nélie Jacquemart, portraitiste de renom, ont parcouru l'Europe et l'Orient pour acquérir les œuvres d'art et les mobiliers les plus rares. Les collections rassemblées sont parmi les plus remarquables de France : des œuvres des écoles flamande et allemande, des fresques détachées, des meubles raffinés et des tapisseries trouvent ainsi leur place au rez-de-chaussée de la maison. Mais c’est surtout à la Renaissance, florentine et vénitienne, que Nélie Jacquemart consacre son attention : le premier étage de l’édifice est réservé à l’art italien de cette période. Nous prendrons le déjeuner dans l’ancienne Salle à Manger du couple : le Café Jacquemart-André est l’un des plus beaux salons de thé de Paris (Quiche salade, pâtisserie + verre de vin + eau minérale ou café). Après-midi libre et départ du train Gare de Lyon à  17H39 - Arrivée Marseille St Charles à 21H05.

Prix (base 15 participants) : 710  €

Comprenant :

  • Les trajets en train Aller retour TGV 2e
  • La pension complète du dîner du 1er jour au déjeuner du dernier jour.
  • L’hébergement en hôtel 3***, base chambres doubles
  • Les entrées prévues au programme
  • Thé et pâtisserie au centre Pouya
  • La visite guidée du musée du Louvre par Barbara Lepecheux
  • Les visites guidées des J1 et J2 par Barbara Lepecheux, guide conférencière
  • La visite guidée des collections permanentes du musée Jacquemart André
  • L’organisation et l’encadrement par Nature et Patrimoine
  • L’assurance assistance rapatriement et l’assurance annulation

Ne comprenant pas :

  • Tout ce qui n’est pas mentionné dans « le comprenant ».
  • Le supplément single +160€
  • Les boissons (sauf déjeuner du J3)
  • L’entrée au centre zoroastrien
  • La taxe de séjour et les entrées non prévues dans le programme,
  • Le supplément lié à un nombre de participants inférieur à 15 :
    • de 10 à 14 participants : + 120€

REMARQUES  IMPORTANTES : compte tenu du contexte sanitaire en vigueur nous vous rappelons qu’il conviendra d’appliquer les consignes définies au moment du voyage  (à aujourd’hui, port du masque dans les transports en communs, les espaces intérieurs, les musées, …)

MAIS CELA PEUT CHANGER : Si la situation s’améliore les conditions de réalisation du voyage seront plus simples et si le voyage n’est pas réalisable      pour raison sanitaire l’intégralité de l’acompte sera remboursé par le voyagiste.

 

 

 

                                                                                             VENEZ DECOUVRIR

 

                                                                      LA MARCHE AFGHANE

 

Une respiration en conscience, un rythme respiratoire en adéquation avec nos pas et nous rentrons dans le monde serein de la marche Afghane.

Origine de la marche Afghane :

Elle est née dans les années 80, en Afghanistan. Mr G Stiegler réalise une mission économique en Afghanistan sous l'égide de l'ONU. Ce grand marcheur, adepte de la respiration rythmique, est alors captivé par les nomades caravaniers dont il observe les déplacements. Mr Stiegler est amené à une analyse pertinente sur leur endurance. Dans un de ces ouvrage il écrivait : « Les hommes, la plupart d’âge moyen, le visage buriné, le regard fixé à quelques mètres devant eux, parfois vers l’horizon, avançaient… cheminant à pas réguliers, larges et rapides, avec une ardeur que rien ne semblait faire fléchir…Ils venaient du sud, un voyage de 700km, d’une seule traitre ». Ou encore : « L’homme avait parcouru 38 km en un peu moins de 6 heures. »

Pour information un randonneur moyen a une vitesse d’environ 4,5 km/h. Cet homme avait un rythme moyen d’environ 6,5 km/h !

 

Principes de la marche Afghane :

La marche Afghane repose sur la synchronisation du souffle avec le rythme des pas. Ces rythmes varient en fonction du terrain et de l’aptitude de chacun.

C’est un moment propice à l’intériorisation. Un scan régulier de son corps, de ses sensations permettra d’adapter le rythme. C’est une rencontre avec soi-même.

Cette rencontre naitra avec la pratique régulière et fréquente de l’activité. Un minimum de 30 min de marche quotidienne est suffisant pour observer les bienfaits.

La marche afghane remet la respiration au cœur de la marche. Il est vrai que la prise de conscience de son corps et de sa respiration est différente en orient et en occident. Traditionnellement les orientaux travaillent sur le souffle.

Leur objectif de santé est basé sur la prévention et l’écoute de soi. Les sociétés occidentales en revanche ont oublié ce pouvoir précieux et nous découvrons notre corps seulement quand il souffre.

Vous l’avez compris, cette technique donne la priorité au rythme respiratoire (observation de la fréquence et de l’amplitude) qui va induire le rythme de la marche et non l inverse.

L’ancrage au moment présent joue un rôle important dans la marche afghane. L’attention est dirigée sur les pas, la respiration, le rythme et le comptage. Ce tout nous permettra d’être conscients de nous-mêmes. Pas de fuite d’énergie car aucune pensée désagréable, notre mental est au repos. Ce contexte est parfait pour se dynamiser car nous sommes pleinement présents à notre corps.

Marche afghane : les bienfaits

C’est un excellent outil pour lâcher prise et évacuer le stress.

Cette technique permet une meilleure oxygénation. Il sera noté une augmentation des échanges gazeux entre le système respiratoire et le système sanguin qui lui-même assurera une meilleure oxygénation des organes.

C‘est ce phénomène qui permet de recenser les effets suivants :

  • Augmentation de la capacité respiratoire,
  • Ralentissement du rythme cardiaque et donc repos du cœur,
  • Amélioration de l’endurance,
  • Stimulation de la circulation sanguine,
  • Nettoyage de l’organisme en lui permettant d’éliminer les toxines plus rapidement et d’augmenter le métabolisme de base,
  • Renforcement du système immunitaire,
  • Réduction des tensions musculaires et du stress

 

Parce que la vie est mouvement, venez avec nous pour vous revitaliser au rythme de :la marche et de la respiration.

 

Déroulement des séances :

Groupe de 6 personnes (possibilité de faire un autre groupe le lendemain ou la veille des dates proposées)

Durée : 1h30

A 10h, lieu du rendez sera fixé ultérieurement.

Forfait de 4 séances au tarif de 65€

Votre formateur : Angèle Esposito – Réflexothérapeute

Infirmière DE, j’ai exercé mon métier pendant 30 ans dont 10 en tant que cadre infirmier.

En reconversion professionnelle depuis plusieurs années, je quitte le secteur médical pour rejoindre celui de la santé-bien-être.

Je me suis orientée vers la réflexothérapie pour ses qualités holistiques et humaines.

Grâce d’une part à mes expériences professionnelles et d’autre part à une démarche

de développement personnel, je peux vous offrir aujourd’hui un regard complet avec une approche particulièrement tournée vers l’accompagnement, l’échange et le bien-être.

Praticienne et formatrice (centre de formation en massages bien-être et énergétiques : Odyssée Formation Massages), J’anime également des ateliers natures de découverte de la réflexologie et de la marche afghane.

Pour parfaire et compléter ma discipline je propose également la découverte du Dien-Chan et des conseils en aromathérapie.

                                                 Pour associer la réflexologie  à la marche afghane :

                     https://www.reflexotherapie-marseille.com/ et email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

  • image
  • image
  • image
Previous Next

PLANNING

Aucun évènement
Aller au haut